équipe Côte-Nord en forme et en santé

L’équipe En forme et en santé Côte-Nord

Pour nous l’aventure a débuté dès l’instant où la publicité de l’événement est parue sur le Net. Nadine Boudreau a décidé dans un moment de folie de s’y inscrire. Une fois inscrite et motivée à bloc elle parle de l’aventure à son amie, qui est aussi la gardienne de sa fille, Johanne Blanchette. Après avoir craint pour la santé mentale de son amie, Johanne finit par être aussi enthousiaste que sa nouvelle coéquipière. Par la suite, Johanne recruta Isabelle Cormier, Annick Parent et sa cousine Valérie Tremblay. Mélanie Truchon et Kathie Dupéré avaient elles aussi entendu parler de l’aventure et désiraient vraiment se joindre à l’équipe. Il en fut de même avec Mireille Hébert, qui de l’Île d’Anticosti essayait déjà de se remettre en forme depuis le mois de janvier. Le Défi fait vivre une gamme d’émotions aux participantes puisque la plupart d’entre elles débutent tout juste la course. Trois d’entre elles sont d’anciennes obèses morbides qui ont décidé de se prendre en main. Heureusement, elles peuvent compter sur un entraîneur qui a fait ses preuves à Sept-Iles, Monsieur Roger Vachon. Les filles courront pour tous ces enfants qui n’ont pas la santé pour le faire mais aussi pour promouvoir les saines habitudes de vie et pour elles-mêmes se mettre en forme. Nous vous invitons à aimer leur page Facebook (Défi SOS santé, Moi pour toi 2015 Côte-Nord) et à les encourager.

Photo avant apr�s

Nadine Boudreau

Difficile de croire que seulement 14 mois séparent les deux photos… Je n’allais plus glisser avec mes enfants. C’est mon conjoint qui allait patiner avec eux. Même faire un simple bonhomme de neige était rendu pénible! Mon premier régime remonte au primaire et depuis j’ai fait le yoyo avec mon poids jusqu’à ce que mon corps ne veule plus répondre. J’ai donc eu une chirurgie bariatrique en mars 2014. 1 mois après je m’inscrivais au gym et je commençais à courir! Ouf moi qui ai toujours détesté tous les sports ce fut une révélation. Je cours pour retrouver la santé, pour que mes enfants comprennent l’importance d’avoir de saines habitudes de vie. Je cours pour les enfants malades. Je cours pour que la Fondation des étoiles continue ses recherches pour qu’elle trouve entre autres, de meilleurs traitements pour mon garçon qui a un TDAH et qui me rend la vie impossible certains jours. Je cours pour évacuer le stress de tous les jours et je cours maintenant pour le plaisir. Le Défi SOS Santé représente pour moi LE DÉFI d’une vie et un accomplissement. Je ne peux que dire Merci la vie !

Laurence et Valérie

Laurence et Valérie Tremblay

Quand je me suis embarquée dans ce défi, j’étais en pleine prise de conscience. Je voyais une nutritionniste et un entraineur privé. Il fallait que je prenne ma vie en main… Je ne voulais pas que ma fille voit une maman dans la fin trentaine avec la santé d’une femme beaucoup plus âgée et continuellement essoufflée. Le Défi m’a rejointe une fois de plus quand j’ai su qu’une partie des fonds irait pour la Fondation des étoiles. Pendant 5 ans, j’ai participé à l’organisation d’un événement pour Opération Enfant Soleil à Sept-Iles. Un jour, pendant une journée caritative, une personne m’a demandé si j’avais un enfant malade pour m’investir autant pour cette cause. Non, et c’est la raison pourquoi la cause est si importante pour moi ! Ma fille est en parfaite santé et pour moi c’est un cadeau que la vie m’a donné et ce ne sera jamais un acquis pour moi! De plus, le Défi me permettra de repousser mes limites. Il est hors de question que ma fille voit une maman de 39 ans sédentaire et qu’elle voit en moi une maman qui la pousse à bouger sans montrer l’exemple. Il est important pour moi que ma fille et mon conjoint soient fiers de moi et que, le 27 septembre, quand je mettrai le pied sur la ligne d’arrivée, ce ne sera pas la fin, mais le début d’un autre défi. Un nouveau départ vers une vie en santé.

FB_IMG_1433268323117

Bonjour,

Mes parents m’ont gentiment nommé Johanne mais tout le monde m’appel Jo ou Jojo. Je suis une femme, une mère, une amoureuse, une éducatrice à l’enfance de 38 ans.

Le 23 février 2014 a été m’a dernière journée en tant qu’obèse morbide. Je pesais alors 301 lbs. J’ai eu le privilège de subir une chirurgie bariatrique. Jusqu’à présent j’ai perdu 128 lbs et ce n’est pas fini. Il y a quelques années j’ai été diagnostiqué comme hyperphagique. Cette maladie se retrouve dans la même catégorie que l’anorexie et la boulimie. Malheureusement, ce trouble est très méconnu et jugé. Les obèses sont souvent considérés comme des personnes lâches, sans volonté, sans ambition et paresseuses. Je me suis entraînée toute ma vie en même temps que je combattais mon obsession pour la nourriture! Je vous invite à lire sur le sujet, c’est très n’intéressant.

Je dois encore combattre mon obsession pour la nourriture et je vais devoir le faire toute ma vie. Par contre l’opération m’a permise de reprendre ma santé et ma vie en main. Je mange bien et je fais de l’exercice quotidiennement. J’aime enfin la vie et elle me le rend bien. En plus d’aider la recherche pour les enfants, ce défi est pour moi l’aboutissement d’une belle grosse année de changements physiques et psychologiques. C’est un cadeau que je me fais. Merci de vos encouragements.

Anick Parent

IMG_3314

Pourquoi je me suis inscrite à ce défi ?

D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours eu un problème de poids. Le jeu du yoyo, je m’y connais. J’ai toujours aimé bouger, aimé les sports, mais je n’ai jamais réussi à combattre mon surplus de poids. Non je ne mangeais pas plus que les autres, mais j’étais plus grosse ! J’ai finalement compris que je n’y arriverais pas seule et que j’avais besoin d’aide. J’ai donc fait le choix d’avoir recours à la chirurgie bariatrique. Il y a trois ans que ma vie a changé et que j’ai retrouvé le chemin de la santé. Pour plusieurs, c’est le chemin de la facilité, il faut emprunter cette voie pour comprendre que ce ne l’est pas. C’est un combat de tous les jours ! Depuis un an, pour diverses raisons, je suis moins active et j’ai repris du poids. Hé oui, même opéré, il faut bouger ! Toutes les mauvaises défaites étaient bonnes pour ne rien faire. Le Défi SOS santé est ma bonne défaite pour recommencer à bouger et reprendre ma vie en main ! J’ai aussi la chance d’être la maman de deux beaux grands garçons en santé et je souhaite les sensibiliser à l’importance d’avoir une vie saine et active. Voilà mes raisons pour lesquelles je me suis inscrite à ce défi.

Le 26 septembre, je vais courir pour moi, pour mes garçons et pour tous ces enfants qui n’ont pas la chance d’avoir la santé. Et le 27 septembre, j’aurai la fierté d’un accomplissement personnel incroyable.

Comme le dit si bien notre coach : La belle vie !

 

IMGP6119

Bonjour

Je me présente Mireille Hébert 39 ans, 2 enfants de 14 et 11 ans et je suis directrice administrative pour A. Hébert & fils Inc la compagnie de mon père qui est maintenant à la retraite.

Je demeure sur l’Ile d’Anticosti, le paradis du chevreuil. Vivre ici est bien fait pour l’âme car on se retrouve en pleine nature sans aucun stress.

Pour moi faire le défi de courir 270 km a relais avec 7 autres filles est un dépassement, un accomplissement et une fierté de voir que suis capable d’arriver a un but, je veux avoir le sentiment de m’avoir accompli. Partager ce défi en groupe nous apporte une solidarité, et le fait de ramasser des sous pour les maladies infantiles me tient à cœur.

Je sais que nous sommes capables. Et on va y arriver!!!

C’est le temps que l’on prend pour notre rose qui fait qu’elle est si importante!

IMG_4330

Mélanie Truchon

Depuis aussi longtemps que je me souvienne le sport et les défis ont toujours fait partie de ma vie. Il a toujours été très important pour moi de bouger et avoir des bonnes et saines habitudes de vie. Il m’est primordial d’être un modèle actif pour ma famille et d’être une inspiration afin de bouger. Beaucoup trop d’enfants sont casanier et préfèrent les jeux vidéo aux sports. Étant une mère de 3 jeunes enfants, je veux leur montrer l’exemple et qu’ils soient fiers de leur maman.

De plus, la cause de la recherche sur les maladies infantiles me touche particulièrement. Une petite cocotte (Victoria et sa famille) vit chaque jour des hauts et des bas en raison d’une maladie très rare appelée protéinose alvéolaire. Si ma participation à ce défi peut contribuer à donner un espoir de guérison aux enfants malades et à leurs proches, c’est avec fierté et le sentiment d’accomplissement que je franchirai la ligne d’arrivée et compléterai ce défi.

IMG_4382

 

 

Bonjour,

Je m’appelle Kathie Dupéré et j’ai 37 ans. Je suis enseignante et maman de 2 beaux enfants. Le sport a toujours fait partie de ma vie. Pour moi, c’est ma façon de dépenser l’énergie que j’ai en trop! Je pratique la course à pied depuis maintenant 3 ans et j’adore ça. Lorsqu’on m’a proposé de faire partie de ce défi, j’ai tout de suite accepté. Dans ma courte vie d’enseignante, j’ai eu à côtoyer des enfants tous aussi différents et attachants les uns des autres. C’était donc l’occasion idéale pour moi de faire quelque chose de concret pour eux. De plus, des personnes très près de moi ont perdu des enfants dans les dernières années, ce qui m’a beaucoup bouleversée. Ce sera donc pour tous ces p’tits coeurs que je courrai au mois de septembre prochain.

Pour supporter cette équipe faire parvenir votre chèque à :

SOS Santé

3100, boulevard St-Joseph

Lachine, QC

H8S 2P4

Inscrire le nom de l’équipe à l’endos du chèque et nous donner toutes vos coordonnées nous vous ferons parvenir une facture.

Pour toute information maisabelle@productionskenya.com

Pin It on Pinterest

Partager